Category Archives: Carterie

Un anniversaire…

… et l’occasion de ressortir une « vieille » poupette qui me plaît toujours autant.

Marque-pages

Je conserve toujours les deux bandes de cartonnette  blanche que l’on trouve dans les grandes boîtes de thé Lipton Yellow, et j’en fais des marque-pages.

En voici deux, minimalistes, je l’admets.

Du « sur mesure »

Une collègue de boulot m’a demandé de scrapper une carte pour les 30 ans de son fils, amateur de foot (supporter de Guingamp), qui fête également sa crémaillère et dont la compagne aime le bleu et le rose……

Fond de carte intéressant

En rangeant mon grenier, j’ai trouvé un cahier d’écolier dont il ne restait que quelques pages vierges à très grands carreaux comme il n’en existe plus. Le papier étant légèrement poreux, il était idéal pour y appliquer de la Distress diluée. J’ai utilisé la même teinte de Distress pour le pochoir floral. Puis j’ai ressorti de TRES vieux tampons (nuage, poupette….). Un retour aux basiques qui fait toujours du bien.

La fête des mères approche…

Voici la petite carte que recevra ma maman. Toute simple : un rectangle d’embossage à froid avec quelques touches de tampon-texte dessus. Puis quelques collages : une branche découpée à la Big Shot, un papillon puis un tampon à message.

Envie de grand air

Je viens d’adresser cette petite carte à un ami qui vit sur la côte et qui l’a probablement appréciée.

J’avais acheté chez ACTION l’été dernier une toute petite boîte d’aquarelle à 1,22 euro (vous voyez d’ici le truc !), question de voir ce que je pouvais faire avec, sachant que je ne sais pas tenir un crayon. Voilà. Je suis à mon maximum !

Du coup, j’ai sorti mes outils scrap pour finaliser la chose. Les pochoirs, l’incontournable mouette…

Sauvetage

Trouvé ce petit rectangle de Bristol où il y avait quelques traces imparfaites de fleurs rouges. J’explique : quand j’ai posé mon grand tampon fleuri (Aladine) sur ma plaque de Gelli, j’ai prélevé de la peinture rouge. Pour ne pas gâcher, j’ai posé le tampon sur un Bristol blanc, et j’ai récupéré ainsi une empreinte de fleurs.

Du coup, pour ne pas jeter, j’ai ajouté la branche fleurie de Karine Cazenave-Tapie, que j’ai mise en couleurs avec mes Néocolor II.

 

Mon joli tampon « muscari »

C’est un Florilèges Design. J’achète peu de tampons-bois parce qu’ils sont compliqués à stocker et parce qu’on ne sait pas très précisément (au mm) où on tamponne… mais bon, il m’arrive de craquer !

J’ai vu sur Pinterest ce modèle de carte toute simple : on tamponne une fleur ou une branche sur un petit morceau de Gelli collé sur un Bristol 10×15 cm (format postal). Classe. Il me restera à tamponner un message adapté à chaque circonstance.

Pour mes prochains courriers…

Opération « enveloppes » ce week-end. J’aime bien faire ça…. Un coup de pochoir, puis quelques fleurs ou fruits de prospectus, et pour les finitions, deux-trois tampons.

Deux p’tites cartes

Deux anniversaires à souhaiter cette semaine. Les habituées reconnaîtront à gauche une copie d’un très vieux « Comme un lundi » de Manuéla Jamet. Je craque !

Ce blog va prendre une semaine de congés bien mérités. Les batteries sont à plat.